Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 08:24

 

Quand on se met à regarder les compositions des shampoings et autres produits capillaires pour faire la chasse aux silicones, on se rend vite compte que les flacons qui passent l’examen d’entrée de la salle de bain sont vraiment très limités. Heureusement, les industriels ayant compris la demande pour des produits plus clean, les linéaires commencent progressivement à s’étoffer et de plus en plus de marques proposent aujourd’hui une gamme de produits pour les cheveux plus propres.

 

Je te parlais ici des après-shampoings bio de Timotei, qui ne sont malheureusement que moyennement réussis. Aujourd’hui je te présente  le shampoing et l’après shampoing de la marque So ' Bio Etic, la marque verte qui propose des produits de qualité à prix abordables et disponible sen grandes- surfaces.

 

DSC03596-copie-1.jpg

 

 

J’utilise en ce moment le shampoing et l’après-shampoing pour cheveux secs et abimés à l’huile d’argan.

Le shampooing est vendu en format 300 ml, pour environ 5 euros. Sa composition est relativement clean puisqu’il contient 15 % d'ingrédients bio et 99 % d'ingrédients d'origine naturelle. Surtout, il ne contient pas de silicone.

 

Sa texture est assez liquide. Comme la plupart des shampoings bio que j’ai essayés, il ne  mousse pas beaucoup, surtout lors du premier shampoing, et je dois impérativement me faire deux shampoings pour avoir l’impression que mes cheveux ont été correctement lavés.

 

Son odeur est relativement agréable et il se rince facilement.

L’après-shampoing de la même gamme, qui coûte environ 6 euros pour 200 ml, à une texture fondante et une odeur similaire à celle du shampoing. Sa composition est tout aussi naturelle. En revanche,  il me rappelle malheureusement celui de Timotei car il a le même défaut : il ne démêle pas suffisamment les cheveux. Je suppose qu’il conviendrait très bien aux cheveux courts ou mi -ongs, mais pour mes cheveux longs, fins, et qui s’emmêlent beaucoup, ce produit n’est pas assez puissant. Je dois répéter l’opération ou utiliser un masque après l’après-shampoing.

 

Bref, je trouve cette gamme intéressante dans la mesure où So Bio Etic’  propose des produits capillaires clean bon marché et facilement accessible, en revanche, je ne trouve pas que ce se soit la panacée en terme de résultats. Même si je sais qu’un shampoing qui mousse n’est pas un gage de qualité, j’aime avoir la sensation que mes cheveux sont correctement lavés, dès le premier shampoing. J’attends éga

lement d’un après-shampoing qu’il facilite vraiment le démêlage, ce qui n’est pas franchement le cas avec celui là.

Je vais donc continuer à les utiliser « en dépannage », mais je suis loin d’avoir trouvé les produits bios que je cherche désespérément depuis que j’ai arrêté les silicones. Si tu as autre chose à me conseiller, n’hésite surtout pas !

Repost 0
Published by AnneK - dans Cheveux
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 08:22

Il y a environ deux mois, et comme l’année dernière à la même époque,  je me suis mise à perdre mes cheveux de façon spectaculaire. J’ai donc investi dans un traitement assez costaud pour essayer d’enrayer le problème rapidement : complément alimentaire + shampoing anti-chute + lotion locale.

Aujourd’hui, je ne perds presque plus mes cheveux. Je ne sais pas lequel des trois produits a été le plus efficace, mais en tout cas, la combinaison des trois aura très bien fonctionné, et c’est bien là l’essentiel.

Et puis, j’ai découvert un super produit, que je vais continuer à utiliser indépendamment de l’état de mes cheveux, le Neoptide de Ducray, une lotion anti-chute, mais pas que !

 

DSC03387.jpg

 

D’après la marque :

La lotion biostimulante NEOPTIDE assure une prise en charge spécifique de la chute de cheveux chronique chez la femme.
NEOPTIDE active intensément le métabolisme des cellules du bulbe pileux, prolongeant la phase de croissance du cheveu et retardant la chute : le cheveu est plus long, plus épais et plus fort.
L’ensemble de la chevelure est tonifié, la masse capillaire est visiblement augmentée.


D’après Annek :

Ce produit est vendu dans une boite qui contient trois petits flacons spray, chaque un flacon durant environ un mois. 

Il suffit d’en pulvériser à la racine des cheveux, de bien masser le cuir chevelu pour le faire pénètre, puis de procéder au coiffage comme d’habitude.

Quand j’ai acheté ce produit, je pensais l’utiliser le soir ou les veilles de shampoings car je pensais qu’il allait graisser mes cheveux, ou en tous cas les rendre plus difficile à coiffer. Je me suis vite rendue compte qu’en fait, c’est tout le contraire.

Sa texture est  super  légère, non grasse, il sèche en un rien de temps. Et surtout, il décolle les racines et donne un maximum de volume aux cheveux.

Du coup, je l’utilise tous les matins, il me donne un peu le même résultat que si je faisais un shampoing sec, le résidu poudreux en moins.

J’ai du mal à juger de son efficacité en ce qui concerne son effet  anti-chute et stimulant étant donné que j’utilise des compléments alimentaires et shampoing spécifique en même temps, mais ce qui est sûr, c’est que non seulement il ne fera pas de mal à mes cheveux en cure d’entretien, mais surtout que c’est un super allié pour me coiffer chaque matin.

Ce produit n’est pas donné, la  boite de 3 flacons de 30 ml,  correspondant à 3 mois de traitement, coûte environ 45 euros, mais je le recommande vivement à toutes celles qui ont besoin d’un coup de pouce pour donner plus de corps à leurs cheveux fins, plats ou mous.

Repost 0
Published by AnneK - dans Cheveux
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 08:22

Tu te souviens, il y a environ un an de cela, on te rabattait les oreilles avec Ojon, la nouvelle marque de produits capillaires miraculeuse venue tout droit des pays mayas.

En tant que geek des cosmétos, je m'étais bien sur empressée d'aller chez Sephora pour acheter quelques produits emblématiques de la marque. J'avais notamment testé le shampoing Damage Reverse que je n'avais pas trouvé folichon, le shampoing sec qui n’est pas le plus efficace du monde mais qui à en revanche l'avantage d'être totalement transparent, et enfin le sérum à huile d’Ojonn de la gamme Damage Reverse également. Je ne t'avais encore jamais parlé de ce dernier  parce qu' à vrai dire, je n'arrivais pas à décider qu’en penser.

DSC03516.jpg

 

D’ après la marque :

Ce sérum à la texture fine et légère, conçu pour un usage quotidien, aide à réparer et protéger les cheveux contre les agressions extérieures ou les brushings.

Ce soin unique, qui utilise l’intégralité du fruit d’ojon, de sa somptueuse pulpe rouge à la noix, scelle la cuticule et hydrate instantanément le cheveu. Il aide à maîtriser les frisottis et les mèches rebelles même dans les conditions d’humidité extrême.

D’après Annek :

Il faut savoir que jusqu’à il n'y a pas si longtemps,  ma routine cheveux était des plus minimaliste : shampoing, après- shampoing et un peu de mousse volumisante. J’ai ensuite intègré quelques masques, et il y a peu près un an, j’ai commencé les bains d’huile.

C’est à cette époque que j’ai acheté le sérum d’Ojon, et c’est la première fois que j’utilisais un produit de ce genre pour mes cheveux. Je n’avais donc aucune base de comparaison à l’époque, ce qui n’est plus vrai maintenant.

Je viens de terminer mon flacon. Je ne m’en suis pas servie très régulièrement car à la première utilisation, j’ai compris que je ne pourrais utiliser ce produit que la nuit, et la veille d’un shampoing. Ce sérum est en effet très gras, similaire à de l’huile pure, et mes cheveux fins et raides font tout de suite sales lorsque je l’applique. Je l’utilise donc comme un bain d’huile.

DSC03517.jpg

Sauf qu’entre temps, j’ai découvert d’autres produits, comme l’huile de monoï, qui coûtent beaucoup moins chers,  sont plus agréables à utiliser et qui globalement n'ont rien à envier à cette huile soit disant miraculeuse.

Le sérum d’Ojon n’a pas d’odeur particulière et malheureusement pas d’effet particulier non plus: Si l’huile de monoï rend mes cheveux plus brillants, et surtout délicieusement parfumés ou si le Soin Nuanceur de couleur de Christophe Robin apporte des résultats visibles à chaque utilisation, avec le sérum d’Ojon, je ne constate rien.

Ce produit n’a donc aucune utilité pour moi et je te le déconseille si toi aussi tu as des cheveux raides, fins, sans beaucoup de masse ni de volume. Tu trouveras  dans d’autres marques d’autres produits plus adaptés à la nature de te cheveux qui te donneront de bien meilleurq résultatq.

En revanche, ma copine Pascale qui a beaucoup de cheveux, très épais, secs et qui ont tendance à frisotter, adore ce sérum qu’elle utilise d’ailleurs le matin pour les discipliner,  sans pour autant avoir un effet gras.

Ce qui prouve bien qu’aucun produit n’est miraculeux sur tout le monde. Le consensus cosmétique ne peut pas exister car chaque peau, chaque cheveux,  est différent et un produit non adapté est juste un produit inutile qui peux même avoir les effets inverses de ceux qui sont recherchés.

J’ai voulu tester les produits à Ojon  à cause de l’engouement collectif qu’ils suscitaient, sauf que cette gamme Damage Reverse n’est absolument pas destinée à mes cheveux et que sur moi, ils ne fonctionnent pas.

Je ne dis donc pas que cette marque est nulle, mais que qu'elle n'est absolument pas appropriée à mes problématiques capilaires et qu'elle ne fonctionne pas, sur moi.

Et, toi, tu as déja été deçue par un produit qui pourtant faisait le buzz?

 

 

Repost 0
Published by AnneK - dans Cheveux
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 06:26

Non, cet article n’est pas un hymne à la cougardise mais bien une revue sur un soin pour les cheveux. D’ailleurs,  ça faisait un bail qu’on n’avait pas causé crinière flamboyante ici. Il faut dire que depuis je carbure à la gamme à la Rose de Christophe Robin, je suis une femme comblée capilairement parlant et j’ai beaucoup de mal à trouver d’autres produits qui donnent à mes cheveux la même entière satisfaction.

Toutefois, j’ai récemment eu un petit faible pour un produit qui m’a été offert dans le beauty bag des Victoires de la Beauté, et qui a rapidement trouvé sa place dans ma routine capillaire. Il s’agit de l’un  des derniers produits Dessange, l’Elixir nutri-illuminant, qui a justement été primé lors de la cérémonie des Victoires de la Beauté 2012 en septembre dernier.

 

DSC03477.jpg

D’après la marque :

L'élixir nutri-illuminant blond californien offre à votre blond coloré tout le meilleur de la nutrition et de l'éclat pour un blond intact jour après jour. 
Votre blond coloré est nourrit et illuminé. Eclat infaillible, comme un blond qui ne vire pas.

 

D’ après Annek;

Cet Elixir appartient  la gamme "Blond californien", destinée aux cheveux blonds colorés ou méchés.

Il se présente dans un flacon pompe qui contient une crème fluide, blanche, très légèrement nacrée et, très important pour moi, non grasse. Ce n’ est donc pas un sérum ou une huile, mais plutôt une crème de jour légère pour les cheveux, ce qui est beaucoup plus adapté à mes cheveux fins qui sont inévitablement plombés par des textures plus lourdes.

Jacques n’a en revanche pas estimé nécessaire de préciser si cet élixir doit être appliqué sur cheveux humides ou secs, donc j’imagine que tu peux faire comme tu le sens.


DSC03478.JPG

 

Pour ma part, je l’utilise sur cheveux secs, en finition, sur les longueurs et pointes uniquement.

Je trouve qu’il aide à finir la coiffure, qu’il donne un peu de texture à mes cheveux sans pour autant laisser un effet de matière, ce que je déteste dans les produits coiffants.

Il fait clairement briller les cheveux, et apporte un coté patiné, c'est-à-dire comme une touche de nacre au blond. Je ne suis pas certaine qu'il soit réellement nourrissant à long terme, mais en tous cas, il rend mon blond plus lumineux, ce qui est ce que je recherche, surtout lorsque je laisse mes cheveux défaits. Et puis, il sent bon, il sent le coiffeur.

 

DSC03501.jpg

 

Côté composition, c’est un grand mystère. Jacques n’a pas voulu le dire sur le flacon non plus. Et mes recherches sur internet  nont pas été concluantes. Il y a donc de fortes chances qu’il contienne des silicones et autres ingrédients  cache-misère dedans, mais peut être pas!

Du coup, je suis peut-être en train de ruiner ma diète capillaire sans silicone avec ce produit. Surtout qu’il ne s'agit pas juste d’un petit écart de temps en temps puisque j’en mets tous les jours ou presque.

Bref, si tu n’es pas trop à cheval sur la composition des produits que tu utilises pour tes cheveux, ou si tu es prête à prendre le risque, je te recommande vivement ce produit qui tient toutes ses promesses. D’autant qu’à environ 6 euros le flacon, le rapport efficacité prix est imbattable.

Repost 0
Published by AnneK - dans Cheveux
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 18:00

J’ai toujours bien aimé la marque Palmer’s, notamment le  lait corporel au beurre de cacao que j’achetais souvent quand j’étais en Angleterre.

Lorsque l’autre jour, alors que j’étais à la recherche d’une nouvelle huile pour les cheveux,  je suis tombée sur le baume de soin capillaire à l’huile de Coco, je me suis dit que c’était l’occasion de découvrir un autre produit de la marque.

 

DSC03369.jpg

 

D’après la marque :

Baume de soin à l’huile de noix de coco pure répare les cheveux secs, cassants et fourchus. Il redonne force et brillance et parfume les cheveux. Il facilite le coiffage pour les cheveux crépus et frisés.

Sans parabène, il contient  huile minérale, vaseline, huile de coco, lanoline, huile d’olive, huile végétale, parfum, vitamine E.

Le pot de 150 grammes coûte moins de 5 euros. 

 

DSC03370.JPG

 

D’après Annek :

Comme mes cheveux ne sont ni secs, ni bouclés, ni crépus, je ne l’utilise pas sur cheveux propres car sa texture extrêmement grasse alourdirait nécessairement ma coiffure. En fait, je l’utilise les veilles de shampoings, comme un bain d’huile. D’ailleurs, sa composition est très similaire à celle d’une huile, et le format compact est en fait plus pratique à utiliser : pas de risque d’en faire dégouliner et de transformer ton carrelage en patinoire.

 

DSC03372.JPG

 

Cette pommade sent terriblement bon. Normal, il y a de l’huile de coco dedans (mais aussi du parfum, donc je ne sais pas dans quelle mesure l’odeur de coco est naturelle), mais c’est le genre d’odeur qu’apprécieront les fans de monoï et d’odeurs plage en général.

Le produit est extrêmement gras mais s’élimine facilement avec le shampoing. C'est une sorte de cire solide dans le pot qui fond dès qu'elle est réchaufée dans les mains.  Une fois lavés, les cheveux sont doux et brillants et si ton shampoing n’est pas trop parfumé, il y a des chances que tes cheveux sentent encore la coco pendant quelques temps.

 Bref, ce produit n’est pas miraculeux, mais ce petit baume bon marché est pratique, agréable a utiliser comme alternative à une huile lambda. Attention en revanche à la composition : si le produit n’est pas dégueu en terme de silicone, je ne suis pas certaine qu’il conviendrait  aux adeptes du 100% naturel .

Repost 0
Published by AnneK - dans Cheveux
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 08:20

Je t’expliquais ici que j’étais en train de succomber à la vague sans silicone pour mes produits capillaires. Si ma routine cheveux n’est pas encore 100% silicone free, j’essaie de remplacer chaque produit terminé par une alternative sans ingrédient se terminant par « thicone », « thiconol », « siloxane » ou « silane ».

Ces produits ne sont d’ailleurs pas évidents à trouver en dehors des magasins spécialisés. Dans les rayons du supermarché, la plupart des produits capillaires contiennent des silicones et  le décryptage d’étiquettes peut s’avérer fastidieux. Après avoir reposé plusieurs flacons sur lesquels j’ais fini par repéré les indésirables, mon regard s’est porté sur  une marque que je connaissais bien étant gamine, mais que j’avais compétemment oubliée, à tel point que je pensais qu’elle n’existait plus :

Timotei.

 

DSC03337.jpg

 

La  marque,  dont les plus âgées d’entre nous se souviendront sûrement de l’égérie aux longs cheveux blonds, a visiblement subi un petit relooking et a lancé une gamme de deux shampoings et après-shampoings bios et  sans silicone.

Je n’ai pris que les deux après- shampoings car je suis encore bien fournie en shampoing.

La gamme Délice Bio se décline donc en deux versions:

DSC03338.jpg

 

L’une « Vitalité & Eclat », au thé vert, pour cheveux normaux

 

DSC03339.jpg

 

L’autre «  Vitalité et Nutrition » pour cheveux secs et abimés, à la noix de macadamia  

Pour l’instant, j’utilise celui pour cheveux abimés. L’odeur est agréable, et à l’instar de beaucoup d’autres produits sans silicone, il a une texture presque mousseuse assez surprenante pour un après shampoing. Sa légère odeur d’arachide n’est pas désagréable, et si son pouvoir démêlant laisse à désirer s’il est rincé immédiatement, il devient correct en le laissant poser quelques minutes ou en renouvelant l’opération. Il se rince facilement, n’assèche pas les cheveux, mais ne les alourdit pas non plus.

Bref, c’est un bon petit produit clean facilement trouvable en supermarché.  Si tu es déjà une adepte du sans silicone et que tu as d’autres produits à me conseiller, surtout n’hésite pas : je suis preneuse et j’ai beaucoup à apprendre sur la question.

 

Repost 0
Published by AnneK - dans Cheveux
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 08:28

Depuis que je me suis mise à lire les étiquettes de produits capillaires pour y traquer la présence de silicone, je passe un temps fou à choisir mes shampoings. En dehors des magasins spécialisés ou des boutiques bios, force est de constater que les shampoings et soins sans silicones sont encore peu nombreux dans les rayons. C’est désormais en parapharmacie que j’achète mes produit capillaires, un certains nombres de marques proposant des produits silicone free.

J’ai choisi ce shampoing au beurre de mangue de la marque klorane, pour cheveux secs et abimés, qui après scrutage attentif de l’étiquette, a été validé.

 

DSC03323.jpg

 

D’après la marque :

Le laboratoire klorane a sélectionné le beurre de mangue pour sa richesse en acides gras aux propriétés nutritives. 
Ce shampooing nourrit et restructure la tige capillaire, referme les écailles de la cuticule et comble les fissures du film hydrolipidique qui protège le cheveu de la déshydratation. 
Un geste nutritif pour une action anti-dessèchement renforcée

 

D’après Annek :

Ce shampoing existe en flacon de 200 ou 400 ml. J’ai choisi  ce dernier pour qu’il me dure le plu longtemps possible, la recherche d’un shampoing non siliconé étant pour le moins fastidieuse.

Sa texture est crémeuse et onctueuse. Il mousse bien et se rince très facilement, ce qui n’est pas le cas de tous les produits sans silicone. Son parfum est super agréable, doux et fruité, fidèle à l’odeur naturelle de la mangue. En revanche, cette bonne odeur ne reste malheureusement pas sur les cheveux âpres le rinçage.

J’ai choisi ce shampoing pour apporter un peu de nutrition à mes cheveux qui n’ont pas été coupés depuis un moment. A la sortie de l’été, mes pointes ne sont effectivement pas en super état mais je souhaite attendre encore un peu avant de passer chez le coiffeur.  Mes racines en revanche, ont toujours tendance à régraisser rapidement et je trouve que ce shampoing a tendance à effectuer le phénomène.

Je ne te le conseille donc pas si tu essaies d’espacer tes shampoings au maximum. En revanche, même s’il ne fait pas de miracle, il assoupli les longueurs et attenue les signes de desséchement, ce qui est plutôt pas mal après l'eté.

Je l’utilise en alternance avec un autre shampoing plus léger lorsque j’ai envie de plus de volume, et j’en suis plutôt contente.

Le sans silicone n'est donc pas forcément une punition: en cherchant, tu peux trouver des produits agréable à utiliser  et bon pour tes cheveux.

 

Repost 0
Published by AnneK - dans Cheveux
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 18:34

Pour tout te dire,  quand j’ai commencé à entendre parler de toutes ces filles qui avaient banni les silicones de leurs produits capillaires, je ne me sentais pas concernée.

D’abord parce que le no - ou le low – poo, semblait  plus adapté aux chevelures sèches ou bouclées, ce qui n’est pas du tout mon cas.

Ensuite, parce que je me méfie toujours des vagues anti trucs qui diabolisent  tel ou tel produit dans notre hygiène, notre alimentation ou notre mode de vie. Je crois au principe de l’équilibre, que tout peut être utilisé ou consommé, mais avec modération et en alternance avec d’autres choses. 

 Enfin parce que je n’ai pas spécialement une âme bio, écolo, ni même naturelle. Pour la raison qui précède, mais aussi parce que j’ai confiance en la science, en la chimie, en la médicine et dans les nombreux  contrôles qui sont effectués chaque jour sur tout ce qui nous entoure. Je ne dis pas que les dangers n’existent pas, au contraire, ils sont  partout, mais souvent là où tu ne les attends pas. Je me suis donc jurée de ne pas tomber dans les psychoses collectives sur les dangers de tel ou tel produit.

Duc coup j'essaie de varier ce que je consomme: je mange de tout, du bio et du pas bio, je fume, je bois, beaucoup d’eau mais pas que, j’utilise des produits chimiques mais aussi des produits naturels quand ils me plaisent, je fais beaucoup sport, j’utilise un micro-ondes mais je mange essentiellement des produit frais. On verra bien.

Bref, tout ça pour te dire qu’au départ, je ne regardais jamais la composition des mes shampoings et autres produits capillaires, l’important étant qu’ils soient efficaces. Et puis, quand j’ai commencé m’intéresser à ce fameux mouvement anti-silicone, je me suis dit que les arguments étaient intéressants. D’abord parce que personne ne tire sur la corde du danger, comme c’est le cas avec les parabèns notamment, ce qui a le don de m’agacer, mais tout le monde s’accorde à dire que les silicones sont juste des cache-misère, qui par ailleurs rendent les principes actifs que pourraient contenir les produits inefficaces en les empêchant d'atteindre la fibre capilaire. Cette explication a du sens, elle mérite en tous cas à ce qu’on s’y intéresse.

 DSC03398.JPG

J’ai donc gardé cette info au coin de ma tête tout en faisant plus attention à la composition des produits que j’utilisais. Et force est constater que la plupart contenait des silicones.

Jusqu’au jour où je suis tombée amoureuse des produits Christophe Robin. D’abord la Brume volumisante, puis le soin nuanceur de couleur,  et plus récemment le shampoing et l’après shampoing à la rose. Tous ces produit ne contiennent aucun silicone, mais ils sont pourtant hyper agréable a utiliser et surtout redoutablement efficaces. L’effet sur mes cheveux était bien plus parlant que n’importe quel autre produit utilisé auparavant. Sans silicone ne veut donc pas forcement dire inefficace.

J’ai donc été plus attentive à ce qui ce disait sur les produits sans silicone, notamment pour trouver d’autres produits à utiliser avec ceux de Christophe Robin qui ne sont pas donnés et que je ne souhaite pas utiliser tout le temps. L’article de Caro Hebdo, qui a récemment pris un virage slow cosmétique,  a fini par me convaincre, et si aujourd’hui je ne suis toujours pas prête à jeter tous les produits silionnés en ma possession, je les termine tranquillement en les remplaçant au fur et à mesure par des produits silicones free.

Il n’est donc pas impossible que tu continues à voir ici des produits contenant des silicones car je compte bien continuer à utiliser mon stock, mais ils seront de plus en plus rares.  Au moins pour un temps, car je ne sais pas si cette expérience sera  concluante pour moi ou si je finirais par utiliser de nouveau des produits classiques pour diverses raisons.

Affaire à suivre

 

 

Repost 0
Published by AnneK - dans Cheveux
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 08:22

A deux reprises, j’ai déjà  ma flamme à Christophe Robin. Ici pour sa brume volumisante, et pour le soin Nuanceur de Couleur. La découverte de ces produits capillaires a été une telle révélation pour moi que j’ai naturellement voulu tester les autres produits de la gamme adaptée à ma nature de cheveux, celle à la rose, qui protège la couleur, nourrit la fibre capillaire tout en apportant corps et volume.

 

Profitant il y a quelques temps d’un bon de 20% chez Sephora (les produits sont chers,  27 euros chacun)  j’ai commandé le shampoing et l’après-shampoing, histoire d’optimiser les résultats que j’avais obtenu avec la brume en utilisant la gamme complète.

 

DSC02859.JPG

Le shampoing et l’après-shampoing ont cette même odeur délicate de rose, et une texture blanche,  crémeuse et onctueuse qui ne ressemblent en rien aux produits capillaires que j’ai pu utiliser auparavant.

 

Il faut dire que les produits Christophe Robin sont complètement naturels : ils contiennent  de l’huile et  de l’extrait de rose,  des vitamines A et E, et sont sans paraben, sans silicone, sans SLS et sans colorant.

 

DSC02860.jpg

 

Les produits Christophe Robin sont aussi terriblement efficaces. Ce sont les seuls produits volumisant avec lesquels j’ai vu un véritable effet sur mes cheveux fins. Non seulement ils apportent légèreté, corps et gonflants, mais ils ont en plus une action soin qui nourrit les cheveux et protège la couleur. Et surtout, il ne donne pas cet effet cartonné absolument épouvantable qu’apportent souvent les mousses ou autres produits volumisants.

 

 

 

DSC02861.jpg 

 

Je crois d'aillerus  que toute la différence est là : les produits Christophe Robin, contrairement à la majorité des produits capillaires, n’agissent pas comme un cache misère, mais plutôt comme un soin qui apporte ce qu’il faut aux cheveux pour l’embellir.

 

DSC02862.jpg 

Le résultat est bluffant, et les produits terriblement addictifs.  il y de fortes chances que si tu les essayes, tu ne veuilles plus en changer. Je t’aurais prévenu.

Repost 0
Published by AnneK - dans Cheveux
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 08:24

L'histoire de Frédéric Fekkai, c’est la success story d’un coiffeur français qui part à new York vivre son rêve américain et qui devient en quelques années le coiffeur que toutes les stars s’arrachent. Comme tous les coiffeurs de célébrités, il décide de lancer sa propre ligne de soins capillaires.

 

Mais Frédéric Fekkai, n’est pas comme Franck Provost. Les produits professionnels accessibles à toutes, c'est pas trop son délire. Il préfère distribuer sa «collection » en exclusivité en parfumerie à des prix à la limite de l’indécence.

 

La marque à depuis été rachetée par le géant Procter & Gamble et a débarqué dans nos rayons capillaires de luxe il y a quelques années.

 

J’ai eu l’occasion d’essayer deux produits de Frédéric Fekkai :

 

DSC03094.jpg

 

  • Le shampoing Brilliant Glossing, reçu en miniature dans une box
  • L’après shampoing sans rinçage Beachcomberde la gamme Summer Hair Marine, acheté en soldes chez Sephora

 DSC03095.jpg

 

Le shampoing, qui coûte 21 euros les 236 ml, m’a laissé perplexe. Ceci-dit j’ai toujours du mal à juger l’effet d’un shampoing. Celui-ci n’aucune spécifié et ne m’a pas plus convaincu qu’un autre.

 

 

 

J’avais en revanche beaucoup plus d’attentes avec l’après shampoing sans rinçage, vendu au prix fort à 24 euros.

DSC02993

 

Il s’agit d’un soin à vaporiser sur cheveux propres et essorés, pour favoriser le démêlage et  apporter hydratation, tenue et brillance grâce à ses extraits d’algues marines et de plantes.


J’utilise déjà un produit similaire, l’Equave de Revlon dont je t’avais parlé ici, et j’avais bien envie de tester la version du coiffeur des stars.



Inutile de tourner autour du pot, je te le dis donc tout de go: je n’ai pas été impressionnée par ce spray. D’abord parce que j’ai trouvé son pouvoir démêlant inexistant. Avec ou sans, la brosse ne glisse pas mieux dans mes cheveux.

Ensuite, son odeur sucrée de monoï chimique bon marché est particulièrement écœurante. La bonne nouvelle, c’est qu’elle ne reste pas dans les cheveux.

Enfin, même si le produit n’est pas spécialementt épais ou poisseux, je trouve qu’il a tendance à alourdir, et donc à aplatir les cheveux, alors que je serai prête à vendre ma mère pour plus de volume.

 

Quant au coté, hydratation, tenue, brillance, des études approfondies au microscope pourraient peut-être démontrer un effet sur la qualité de ma fibre capillaire, mais là, comme ça, dans la glace, je n’ai pas l’impression d’avoir la crinière particulièrement flamboyante.

 

Bref, je n’ai pas du tout été séduite par les produits Fekkai et visiblement je ne suis pas la seule puisque la marque va être retirée du marché européen début 2013 comme nous l’annonçait Teddy.


DSC02994.JPG

 

C’est donc sans regret que je vois repartir Fekkai aux US, où ses produits continuent à cartonner.

 


 

 

 

 

Repost 0
Published by AnneK - dans Cheveux
commenter cet article

Je suis aussi là:

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Annek sur Hellocoton

Tu Cherches Quelque Chose De Précis?

Pub!

120x90_logo_web.gif

pub

Archives

Contact:

Merci!

Rubriques