Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 08:30

En février dernier, je t’avais fait partager mon aventure dermato qui visait à me débarrasser des cicatrices en trou que j’ai sur le visage, marques laissées par des années d’acné, par la méthode la plus efficace de nos jours, le laser C02 fractionné.

 

Je t’avais expliqué en détail le processus ici, et  je t’avais montré l’état de ma peau de Frankenstein dans les jours qui ont suivi la séance. A l’époque, dans ma vie, j’avais, de façon générale, ce qu’on peut clairement appeler un karma de merdre. Dermatologiquement aussi visiblement.

 

chirurgie_esthetique_jusqu_ou_etes_vous_prete_a_aller_a_la_.jpg

 

Donc, au lieu que tout se passe comme prévu, j’ai eu l’effet secondaire et extrêmement indésirable qui s’appelle un rebond pigmentaire. En gros, cela signifie que là ou le laser à frappé, c'est-à-dire sur mes deux joues  principalement mais aussi sur mon front,  des tâches brunes sont apparues, un peu comme de taches de rousseurs géantes, très moches et difficilement camouflables, même avec le maquillage correcteur le plus efficace.

 

Ma dermato, qui est une véritable professionnelle et qui n’y est vraiment pour rien, était tout aussi embêtée que moi. D’autant qu’elle m’a avoué n’avoir jamais vu une telle réaction en 30 ans de carrière, et que j’étais clairement un cas d’école. Elle m’a donc suivi de près, et gratuitement, pendant les mois qui ont suivi, et à fait ce qu’il fallait pour  essayer de faire partir au plus vite cet excès de pigmentation.

 

Neuf mois plus tard, trois peelings chimiques et un bon kilo de crème de dépigmentantes plus tard, je suis enfin débarrassée de ses tâches brunes et, même si je ne renouvellerai cette expérience pour rien au monde, ma motivation pour faire disparaitre de mes cicatrices d’acné reste intacte.

 

J’ai donc demandé ma dermato ce qu’il était possible de faire sans risquer un nouveau rebond.

 

Etant donné ma peau risquée, nous avons bien sûr écarté toutes les méthodes plus ou moins photosensibilisantes, mais la bonne nouvelle, c‘est qu’il existe un laser non ablatif, le laser affirm, qui permet d’obtenir des résultats similaires à ceux qu'on peut espérer avec le CO 2 fractionné, sans ses effets indésirables.

 

Par mesure de sécurité, et parce que ma peau est une sorte d’OVNI, nous allons tout de même faire un test sur une petite zone du visage pour s’assurer que je ne sois pas la première personne au monde à faire une réaction, et si tout va bien, je devrais pouvoir commencer ce traitement début décembre.

 

J’ai vu dans les statistiques du blog que les articles concernant les cicatrices d’acné, le laser et les tâches brunes étaient régulièrement consultés, et  j’ai reçu beaucoup de mail sur ces différents sujets. J’ai donc voulu faire un petit récapitulatif , sachant et ce que je peux t’en dire aujourd’hui reste très limité puisque mon expérience est assez particulière. Mais en  gros, ce qu’il faut  savoir :

 

  • A priori,  le laser COé fractionné fonctionne très bien sur les cicatrices en trous (les cicatrices colorées, sans relief, se traitent en revanche différemment). Il faut compter en général environ 4 séances espacées d’un mois  pour voir une amélioration. Comme je n’ai fait qu’une seule séance, je ne peux pas te parler des résultats sur moi. Toutefois, ce que je peux te dire, c’est que cette méthode n’est pas anodine, et que bien qu’il soit très rare, le risque rebond pigmentaire n’est pas inexistant, et que c’est une vraie plaie. Je te conseille donc  vivement de demander à ton praticien de faire un essai sur une petite partie du visage pour limiter ce risque, et de suivre les indications, en particulier celles concernant la protection contre le soleil, à la lettre.

 

  • Si le laser CO2 fractionné, ou plutôt le risque de rebond pigmentaire te fait peur, il existe un laser non ablatif qui donne des résultats similaires, mais le traitement dure plus longtemps. Il faut compter environ 6 séances.

 

  • Les séances de laser coutent cher (environ deux cents euros chacune), ne sont pas remboursées et ne sont absolument pas un moment de plaisir. Si tu es douillette, tu risques d’avoir vraiment très mal.

 

  • Concernant les tâches brunes, les masques de grossesse et plus globalement le problème d’hyperpigmentation, je ne suis pas médecin et ne peux généralement pas répondre aux questions qui me sont  souvent posées. D’autant que les facteurs sont divers, et les solutions peuvent être différentes selon ton cas. Il existe de plus en plus de crèmes depigmentantes en vente libre,  et si elles ne suffisent pas à venir à bout de ton problème, je te conseille vivement de voir un dermato qui te conseillera peut être un peeling chimique ou  une séance de laser selon ton cas. Quoi qu’il en soit, il est absolument impératif de ne pas t’exposer au soleil et d’appliquer un écran total pendant un traitement dépigmentant.

 

  • Depuis le 1er octobre, les actes de médecine esthétique (laser, injections, peeling, etc.) sont soumis à la TVA à 19,6%, ce qui n’était pas le cas avant. Même si certains praticiens prennent une partie de cette augmentation des prix à leur charge, les tarifs ont généralement augmenté.

 

En résumé,  ce type de traitements coûtent chers, sont plus ou moins longs et parfois douloureux, et surtout, ils ne sont pas anodin. Avant de te lancer, je te conseille vivement de réfléchir à tout ça pour mesurer si l’investissement en termes de coût et de risque en vaut vraiment la peine. En revanche, si tu as un problème qui te gène vraiment au quotidien, tu pourras certainement le régler grâce à la médecine esthétique qui fait des choses formidables.

 

Je reçois également souvent des mails me demandant des conseils sur les injections de botox ou d’acide hyaluronique, ou me demandant des adresses de chirurgiens esthétiques. Je saisi donc cette occasion pour préciser que je n’ai jamais fait d’injection sur mon visage et que je n’y connais rien, pas plus que je ne peux te conseiller quelqu’ un pour te faire refaire les seins ou liposucer le boule. Le mieux s’est vraiment d’aller consulter, de demander plusieurs avis en cas de doute, et de choisir un médecin qui prend le temps de répondre à tes questions, ne te pousse pas à la consommation, et que tu « sens » bien.

 

Tous les articles concernant mon expérience avec le laser sont répertoirés à la rubrique "cicatrices d'acné, laser, tâches brunes".

Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 08:30

Vous avez été nombreuses à prendre des nouvelles de ma peau et à me demander ce qu’avait donné le peeling dépigmentant, ce qui m’a beaucoup touché. D’autres personnes m’ont demandé comment se passait ce type d’acte médical et quels résultats en attendre. J’ai donc décidé de vous faire un petit billet  expliquant tout ça.

 

Pour celles qui ne connaissent pas l’origine de l’histoire, j’ai fait au moins de février du laser C02 fractionné pour me débarrasser de quelques vielles cicatrices d’acné qui formaient des trous sur mes joues. Manque de chance, j’ai fait ce qu’on appelle un rebond pigmentaire, un effet secondaire très rare qui fait que les marques laissées par le laser, qui auraient dues cicatriser puis disparaitre, ont bruni pour former des taches d’hyperpigmentation. Ce n’est pas grave mais c’est moche, très moche même.

 

Ma dermato était bien embêtée. Elle m’a confirmé que les rebonds pigmentaires étaient vraiment très rares et que le mien était particulièrement spectaculaire.  Elle  m’a cependant assuré que c’était rattrapable et qu’elle arriverait à tout faire disparaitre.  Elle m’a d’abord prescrit une crème dépigmentante à appliquer pendant un mois matin et soir pour faire éclaircir les tâches, ce qui n’ pas donné grand-chose. Elle m’a alors proposé de me faire un peeling chimique appeler spot peel pour accélérer le processus de dépigmentation.

 

Malgré le nom un peu barbare, le peeling chimique n’a rien de très impressionnant. Il s’effectue en cabinet et on peut reprendre une activité normale immédiatement après, il n’y  pas de phase d’éviction sociale comme après le laser par exemple. En revanche, il me semble tout de même plus prudent de la faire un vendredi soir et rester tranquille le week end qui suit.  C’est le type de peeling qui traite les problèmes de pigmentation les plus courants comme les tâches de soleil, les masques de grossesse, etc.

 

Elle a commencé par me démaquiller et me nettoyer le visage, puis elle a appliqué un premier produit -  le peeling kératolitique -  de partout, sauf sur les yeux évidement. J’ai ressenti un léger picotement, mais rien de bien méchant. Elle a ensuite appliqué un second produit -  le masque spot peel -  sur tout mon visage en massant bien su les zones les plus concernées.

Elle ne l’a pas rincé car ce second produit agit comme un masque qu’il faut laisser poser plusieurs heures.

 

La séance aura duré une quinzaine de minute, et je suis rentrée chez moi avec le produit sur le visage.  Il est transparent et ne se voit donc pas du tout, et surtout, il ne se sent pas.

 

Ce produit doit poser pendant 8 heures. J’ai donc dû mettre mon réveil à 3 heures du matin pour le rincer et appliquer une crème hydratante.

 

Le lendemain matin, j’ai hydratée ma peau avec une crème à base d’acide hyaluronique qu’elle m’avait donnée, mais je n’ai rien remarqué : pas de rougeur, pas de sensation spéciale, pas d’inconfort particulier. En revanche, mes taches étaient toujours là. C’était comme si je n’avais rien fait, j’étais hyper déçue.

 

Au  bout du deuxième jour, ma peau à commencé à tirailler, devenir très sensible et à peler, surtout au niveau de la racine des cheveux. Pendant trois jours, j’ai eu besoin de m’hydrater très régulièrement et je ne supportais que des produits très neutres, pour peaux intolérantes. Mes yeux était également très irrités je ne supportais plus ma crème contour des yeux habituelle, même la lumière m’indisposait. Le matin, je ne mettais qu’une crème hydrante et bien sûr mon écran solaire Avène (la protection solaire est indispensable quand on entame un traitement dépigmentant) et le soir, de la crème hydratante en couche bien épaisse ;

 

Petit à petit, les choses sont rentrées dans l’ordre, et même si aujourd’hui, presque deux semaines après le peeling, ma peau est toujours sensibilisée, elle ne me tire plus autant et mes yeux me brûlent nettement moins. J’ai également arrêté de peler depuis une semaine.

Je continue cependant ma routine minimaliste et j’applique toujours de l’écran total toutes les deux heures)

 

Concernant les résultats, j’étais persuadée que ce peeling allait tout faire disparaitre immédiatement, mais quand la dermato m’a dit qu’il fallait que je continue la crème dépigmentante, j’ai compris que ça n’allait pas être le cas. La première semaine, je n’étais vraiment pas convaincue, mais quand j’ai pris une photo de ma peau hier et que je lai comparé à celle prise juste avant de faire le peeling, je dois admettre qu’il y a une nette amélioration.

 

 

Avant le peeling;

 


DSC02399-copie-1.JPG

 

10 jours après le peeling:

 


 

DSC02452.JPG

En revanche, même si elles sont moins foncées et plus floutées,  je ne suis toujours pas débarrassée de ces tâches. Le fond de teint ne parvient pas à les camoufler et je carbure toujours au Full Cover.  Ma dermato m’ promis qu’elle ne me laisserait pas tomber et je dois la revoir fin avril. En attendant, je continue la crème dépigmentante…

Repost 0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 08:59

Bon, j’imagine que je commence à te bassiner avec mes histoires de face cramée qui a dégénéré  tout ça, et bien franchement, je préférerais également te parler d’autre chose. Sauf qu’en ce moment, mon quotidien beauté consiste uniquement à essayer de récupérer une tête normale. Tous les produis que j’utilise ont pour but soit de soigner, soit de camoufler les dégâts.

Donc aujourd’hui, je te parle de la crème que j’utilise depuis plusieurs semaines, matin et soir, et qui m’a été prescrite par ma dermato. Prescrite, façon de parler, car elle est en vente libre et n’est pas remboursée par la sécu. Elle coûte la bagatelle de 30 euros (ce qui est que dalle par rapport à la Crème de La Mer, on est d’accord, mais pour une crème de parapharmacie que tu es obligée d’acheter parce que ton laser à foiré et que tu te retrouves avec la face couverte de tâches brunes immondes, ça fait iech)

Bref, il s’agit d’une crème dépigmentante, destinée à faire partir les tâches brunes dues au soleil, les masques de grossesses, et plus globalement à éclaircir le teint.

 

D’ après la marque :


Dépigmentant intense avec "effet whitening"
Basé sur l'association inédite de la Vitamine C optimisée, à très forte concentration 10% et du Lumiwhite à 8%, Clairial C10 procure un effet whitening sur la pigmentation, favorise la réduction des taches brunes et éclaircit le teint.  Tous les types de peaux dont peaux "ethniques".
Sa texture crème légère permet le maquillage. 
Résultats visibles à partir de 6 semaines.

 

D’après Annek:

 

Tout d’abord, il faut savoir que des crèmes dépigmentantes, il en existe de plus en plus sur le marché : Mela D Chez La Roche Posay, la gamme Laser Focus chez Clinque ou encore les produits  Vino Perfect chez Caudalie (sans compter les produits asiatiques). Avène vient egalement d’en sortir une  tout récemment. La crème Clairial C10 des Laboratoires SVR serait la plus efficace à l’heure actuelle.

Elle se présente dans un joli flacon en verre, avec une pompe, et son packaging ressemble beaucoup plus à un soin haut de gamme de parfumerie qu’aux traditionnels conditionnements des autres produits de la marque.

 

Le produit est une crème blanche, d’une texture plutôt fluide qui pénètre dans la peau assez rapidement. Quelques minutes après l’avoir appliquée, je ressens un léger picotement et ma peau échauffée rougit un peu. Cette sensation ne dure que quelques minutes, je me dis que c’est bon signe, que le produit agit.

Elle n’est pas particulièrement hydratante, mais comme je n’ai pas la peau spécialement sèche, je peu la mettre matin et soir sans me sentir compétemment déshydrater.

Le soir, je ne mets rien d’autre, à part mon contour des yeux, et le matin, j’applique mon maquillage, ou plutôt mon écran total, directement par-dessus.

Quand j’ai commencé à utiliser cette crème, je m’attendais à voir les premiers résultats rapidement. Comme ma dermato m’avait promis juré que je ne resterait pas comme ça, que je devrais mettre cette crème pendant un mois puis qu’elle enlèverait les tâches qu’il resterait éventuellement à coup de peeling chimique, j’étais convaincue que cette crème agirait vite, enlèverait le plus gros des tâches et que tout rentrerait à la normale d’ici quelque semaines.

Et bien je me suis bien trompée. La notice précise que les premiers résultats sont visibles après six semaines d’utilisation, et je te confirme qu’il ne faut pas t’attendre à un miracle.

Voici à quoi ressemblait ma peau au début du traitement :

 

DSC02294

 

Et voilà a quoi elle ressemble un mois après :

 

DSC02399.JPG

 

On ne peut pas dire que ce soit flagrant mais je remarque une légère amélioration : les tâches sont moins foncées et les contours plus estompés.

Tout ça pour te dire que les crèmes dépigmentantes, ou « blanchissantes », sont certes efficaces, mais à long terme. Elles corrigent les défauts de pigmentation mais de façon légère et très progressive.  En revanche, avec de la patience, elles peuvent donner un serieux coup de pouce pour flouter quelques petites  tâches ou irregularités de pigmentation,  ou eclaircissir une peu le teint de façon plus globale,  sans passer par la case laser ou peeling.

Mais pour le moi le résultat n’est pas suffisant et je n’aurai pas la patience d’attendre encore des semaines pour obtenir un effet plus prononcé. Et  comme je ne suis  pas certaine que même après de mois d’utilisation,  j’aurais récupérer une peau normale,  je vais opter pour le  peeling chimique.

 

Je te tiens au courant.

 

 

Repost 0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 08:30

Alors je préfère te prévenir tout de suite, si tu voulais une routine pour un teint lumineux, naturel et flawless, c’est pas du tout ici que ça se passe. Aujourd’hui, je te fais de l’anti-Laura Mercier à l’état pur.

 

Il faut dire que je n’ai pas le choix. Mon challenge quotidien depuis deux semaines, c’est de réussir à  maquiller, en utilisant principalement des produits solaires, une peau qui ressemble à ça :

 

 

DSC02294

 

 

Si tu n’as pas suivi mes aventures et que tu te demandes pourquoi je suis dans cet état, je t’invite à lire cet article qui t’expliquera très bien comment ruiner ta peau pour 200 euros.

 

Donc, étant donné mon petit problème épidermique, j’ai dû complètement revoir la façon dont je me maquille. J’ai pas mal galéré au départ, je ne savais pas trop quels produits utiliser et dans quel ordre, sachant que je suis tenue aux contraintes suivantes :

  • Crème dépigmentante comme crème de jour
  • Ecran 50+ plus comme base de maquillage
  • Ecran 50+ plus toutes les deux heures
  • En en bonus, des grosses tâches brunes à camoufler plein la face

J’ai finalement réussi à trouver une solution qui me permet à la fois  de me protéger du soleil toute la journée, et de camoufler le mieux possible les tâches.

 

 

DSC02300.JPG

 

 

Donc,  tous les matins, j’applique la crème Clairial  C10 des laboratoires SVR en guise de crème de jour. Je  te reparlerai bientôt. 

 

DSC02298

 

Ensuite, j’utilise la crème solaire Avène 50+ plus sur tout le visage, en rajoutant une pompe sur les endroits les plus critiques. Je l’ai prise en version teintée, histoire d’apporter un minimum d’unification, puisque je ne mets plus de fond de teint en ce moment.

 

 

DSC02310.jpg

 

 

 

Je passe alors à l’étape camouflage. J’utilise en général le Full Cover de Make Up Forever, d’abord en appliquant  une couche très fine partout et en estompant bien pour éviter les démarcations, puis j’en remets un peu en tapotant sur chaque rond. Ca me prend un temps fou, mais le résultat est plutôt pas mal.

 

 

DSC02311.jpg

 

 

Je termine en appliquant une poudre pour fixer le tout.

 

Il est 7 h30, je suis prête à partir au travail et franchement, le résultat est correct, tant au niveau de la discrétion du maquillage que du camouflage des zones à cacher. Jusqu’ici, tout va (presque) bien.

 

Le problème commence deux heures plus tard, lorsque je dois réappliquer de l’écran total. la dermato a été intransigeante sur ce point : écran total  toutes les deux heures impérativement, que je sorte ou pas, les UV passant à travers les fenêtres (j’étais, pour ma part, persuadée du contraire).

 

Comme je ne me sentais pas du tout d’appliquer un écran solaire fluide par-dessus mon maquillage, j’ai opté pour un solaire format crème. Il s’agit du Haute Protection d’Avène, un produit teinté qui se présente comme un fond de teint compact. Il s’applique à l’aide de l’éponge fournie avec le produit. Comme il est teinté, il se fond au reste du maquillage permet d’apporter un peu de couvrance en plus. C’est donc un produit très pratique.

 

DSC02312.jpg

 

 

 

En revanche, à force de superposer les couches, il se voit de plus en plus, fait bouger ce qu’il y avait dessous et l’effet n’est pas du tout naturel. Et puis, a un fini assez gras et à la fâcheuse tendance à marquer les pores. Enfin, même s’il est couvrant, il ne l’est pas autant  qu’un vrai correcteur et les ronds se voient de plus en plus au fil de la journée à travers le produit. Il faudrait donc que je rajoute du correcteur par-dessus, mais non, faut pas décorner non, plus !

 

Je m’arrête donc là, et tant pis pour les taches qui se voient.

 

 

 

DSC02315.jpg

 

 

En fin de journée, je ressemble donc à un camion volé, et tâché.

 

 Mais comme, je n’ai rien trouvé de mieux pour l’instant, je fais avec. Je sais que SVR fait également un écran total  compact teinté mais je ne l’ai trouvé nulle part, si ce n’est sur le net. Si tu l’as déjà essayé, je serais ravie que te me dises ce que tu en penses.

 

Parce que si je pouvais réussir à diminuer un peu l’effet plâtre, je serai  vraiment refaite !

 

 

Repost 0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 08:30

Si tu me suis, tu sais qu’en ce moment, je ne suis pas exactement au top de ma beauté épidermique.

 

Les suites de mon traitement laser se sont mal passées, résultat : j’ai de grosses tâches brunes et moches plein la face.

 

 

DSC02294

 

 

 

 

Malheureusement, ce genre de petit problème ne te permet pas d’obtenir un arrêt pour rester planquée chez toi jusqu'à ce que ça passe. Chaque matin, c’est donc le grand challenge pour essayer de camoufler le problème le mieux possible, sachant qu’en plus, je suis très limitée au niveau des produits que je peux utiliser. Je te raconterai d’ailleurs comment je me maquille (comme un camion volé) un autre jour, aujourd’hui je te parle uniquement des correcteurs.

 

Tu te souviens, tout de suite après le laser, j’arrivais très bien à camoufler les ronds rouges grâce au Full Cover de Make Up Forever. Sauf que maintenant, ces mêmes ronds étant  devenus marrons, ils sont beaucoup plus difficiles à cacher.

 

J’ai donc voulu voir lequel des 3 correcteurs que j’ai en stock était le plus efficace dans la situation actuelle. J’ai mis à l’épreuve l’anticernes Pro longwear de Mac, le Dermablend en stick de Vichy, et le Full Cover de MUFE.

 

Pour bien voir ce que donnait chacun des trois individuellement, je les ai appliqué à même la peau, sans rien dessous (pas de fond de teint, pas même de crème hydratante), ni rien par-dessus, et voila le résultat :

 

Pro Longwear de Mac

 

 

DSC02316.jpg

 

Le Pro Longwear de Mac, à la base un anticernes, ne s’en sort pas trop mal. Il est un peu jaune mais  encore une fois, je n’ai pas fait d’effort sur l’estompage, je voulais juste tester son pouvoir couvrant. On perçoit un peu les tâches dessous mais ce n’est pas flagrant.

 

DSC02317.jpg

 

 

Dermablend de Vichy 

 

DSC02322.jpg

 

 

Ce produit, qui   est censé être l’un des correcteurs les plus couvrants du marché, est celui qui fonctionne le moins bien :  les tâches en dessous restent assez visibles. En revanche, il est parfait niveau couleur et la matière se font bien dans la peau. Je le garde dans mon sac à main pour faire des retouches dans la journée.

 

DSC02323.jpg

 

Full Cover de Make Up Forever.

 

DSC02324.jpg

 

C’est celui qui couvre mieux les tâches, mais c’est aussi celui qui de voit le plus.  C’est quand même dingue comme il fonctionne à merveille sur les taches rouges, mais sur les tâches marrons, il faut mettre plusieurs couches pour obtenir une bonne couvrance. Sauf que du coup, il a un effet plâtre qui n’est pas du tout naturel.

 

DSC02325.jpg

 

Finalement, j’alterne entre  le Pro Longwear posé à l’arrache lorsque je suis pressée, et le Full Cover que je travaille avec précision, uniquement sur les tâches, les matins ou j’ai un peu plus de temps.

 

Sachant que le résultat n’est jamais parfait et qu’il ne dure que jusqu’en milieu de matinée,  puisque je dois ensuite mettre de l’écran total, qui enlève une bonne partie du correcteur, toutes les deux heures.

 

VDM j’te dis !

 

 

nvhvh

Repost 0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 09:45

Si tu me suis depuis un moment, tu sais qu’il y a quelques temps, je me suis fait faire du laser sur le visage pour éliminer mes cicatrices d’acné en trous. Je t’avais tout bien expliqué et tout bien montré les étapes du barbecue, et en principe, aujourd’hui, je devrais te dire que je suis ravie, que toutes les marques sont parties et que je suis prête à effectuer ma deuxième séance dans trois semaines.

 

Sauf qu’il y a eu un petit problème. Le genre de petit problème qui est bien indiqué dans la décharge que tu signes avant l’acte, dans la partie « effets secondaires très rares, t’inquiète ca n’arrive qu’aux autres ».

 

Je me disais bien que quelque chose n’allait pas ,car, si tu as lu mon article sur le Full Cover, tu te souviens qu’au départ, j’arrivais à tout bien planquer nickel. Sauf que plus les jours passaient, plus j’avais du mal à cacher les marques, les fameux ronds, laissées par le laser. J’avais beau multiplier les couches de correcteur, on les voayait de plus en plus  travers le mquillage. J’ai donc appelé ma dermato pour savoir si c’était normal et elle m’a demandé de passer le soir même dans son cabinet.

 

Le verdict a été très rapide : rebond pigmentaire (sa mère!). C'est-à-dire qu’au lieu d’éclaircir avant de disparaitre, les ronds on foncé et bruni. C’est rare mais ça arrive. Probablement parce que ma peau bronze très facilement, peut-être parce que je n’ai pas appliqué d’écran total assez régulièrement au fil de la journée, où alors parce que c’est juste la faute à pas de chance.

 

Toujours est-il qu’aujourd’hui ma peau ressemble à ça:

 

 

DSC02294.JPG

 

 

Evidemment la joue numéro deux est dans le même état.

 

La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas irréversible et elle m’a garantit que je ne resterai pas comme ça. Elle m’a prescrit une crème dépigementante (comme Michael Jackson),que je dois appliquer deux fois par jour.

 

Voici donc ma nouvelle routine quotidienne, matin et soir.

 

 

DSC02298.jpg

 

 

Ensuite, fin mars, je retournerai la voir pour faire un peeling chimique afin d' enlever les marques ce que la crème n’aura pas fait disparaitre.

 

Conclusion, j’ai les boules. Evidemment, plus de laser pour moi, je suis trop sensible aux UV.

J’espère juste qu’effectivement ma peau va retrouver une couleur normale, et que le processus de dépigmentation ne va pas engendrer un autre problème qui se réglera pas un autre truc hyper sensibilisant. Là  j’aimerais vraiment arrêter de maltraiter ma peau et la laisser tranquille un moment.

 

Bref, tout ça pour dire que même si on le sait, toutes les interventions médicales ou chirurgicales, même si elles sont bénignes ou bien rodées comportent un risque, et qu’il faut quand même bien peser le pour et le contre avant de se lancer, parce que parfois, les autres c’est toi.

Repost 0
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 08:30

Tu te souviens que récemment, je me suis fait laseriser la face, et que pendant les jours qui ont suivi le barbecue, je faisais très peur à voir ? Et bien après être restée planquée chez moi sans voir personne pendant 4 jours, il a bien fallu que je réintègre la civilisation.

 

Mon intervention a eu lieu un jeudi soir et je suis retournée au bureau le mardi qui a suivi. Je t’avoue que ce matin là, je ne faisais pas la maline devant mon miroir, car même si l’aspect « j’ai mis ma tête dans la machine à panini » s’était bien atténué, j’étais encore loin d’être présentable. Ma peau était encore très rouge, il y avait encore ses vilains ronds écarlates un peu partout sur mes deux joues.

 

Mais bon, je n’avais pas été prise en traitre, le dermato m’avait prévenu que je ne retrouverai pas une peau normale avant plusieurs semaines, mais qu’avec du maquillage, je pourrais limiter les dégâts.

 

Une semaine avant mon intervention, je m’étais donc mis en quête d’un correcteur bien costaud.

 

J’avais d’abord pensé à un correcteur vert pour camoufler les rougeurs, mais bon, il faut rajouter du correcteur neutre par-dessus, et sachant que j’ai déjà une couche hyper épaisse de crème + de l’écran total en guide de base de maquillage, je voulais limiter le nombre de produits pour éviter le plus possbile l’effet plâtre. J’ai donc rapidement abandonné l’idée du correcteur vert.

 

Ensuite, j’ai pensé au Dermablend, tu sais le fameux fond de teint de Vichy qui a fait le buzz il y a quelques mois grâce à sa pub démente avec Rico Genest, l’homme zombie, et ses tatoos. Sauf que ce fond de teint, je le connaissais déjà, je l’utilisais pendant ma grosse période d’acné et je ne le trouvais pas si couvrant que ça, à moins de multiplier les couches, ce que je voulais justement éviter à tout prix.

 

Je me suis donc tournée vers le Full Cover de Make Up Forever, un correcteur de teint dont la réputation n’est plus à faire, et dont la spécificité est d’être à la fois très fin et hyper pigmenté, ce qui lui donnerait un pouvoir couvrant très intense tout en restant discret.

 

C’était l’occasion de voir ce qu’avait réellement ce produit dans le bide, et pour être honnête, mes attentes étaient limitées. Avec la tête que je me tape, s’il pouvait améliorer les choses, ce serait déjà pas mal.

 

Donc ce matin là, après avoir mis ma crème hydratante, j’avais cette tête là :

 

 

DSC02250-copie-1.jpg

 

 

J’ai  commencé par appliquer une couche de mon fond de teint habituel, le Double Wear d’Estée Lauder, qui a une couvrance forte et qui tient toute la journée. Ma hantise étant d’arrivée au bureau avec une tête à peu près correcte mais qui se désintègre au fil des heures.

 

Ce fond de teint, pourtant assez couvrant, n’a pas réussi à faire disparaitre ces horribles points rouges.

 

DSC02252.jpg

 

 

 

J’applique donc le Full Couver sur les zones à camoufler.

 

Je remarque d’abord qu’en effet, très peu de produit suffit, mais qu’il faut le travailler  vite car il se fige assez rapidement. Je réussi a bien l’estomper, aucune démarcation n’est visible. Non seulement le produit ne se voit pas, mais surtout, miracle, alléluia, plus un seul point rouge à l’horizon. Mais quand je ne te dis plus rien, ce n’est plus rien du tout. Regarde plutôt :

 

 

DSC02249.JPG

 

 

 

Le produit n’a pas bougé de la journée (il est waterproof et longue tenue). A 19h, toujours rien à signaler. Mes copines, qui s’attendaient à me voir revenir en mode Scareface, n’en croyait pas leurs yeux. Le maquillage, tout comme mes cicatrices, étaient simplement invisibles.

 

Le soir en me démaquillant, et donc en redécouvrant ma peau pourrie, je me suis dit que quand même, la cosméto, ce n’est  pas qu’un truc de pouffe narcissique qui ne sert qu’à te faire dépenser tes sous chez Sephora. Quand tu as un vrai problème  (en l’occurrence, le mien est temporaire mais je pense à ceux pour qui ce n’est pas le cas) et qu’un produit te permet non seulement de le cacher, mais surtout de « te présenter au monde » en toute confiance et en te sentant bien dans ta peau, ça change quand même la vie !

 

 

Voila, je n’ai rien d’autre à ajouter si ce n’est : Make up forever, je me prosterne devant toi  et te bénis sur sept générations.

Repost 0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 08:30

Ce matin ma peau ressemble à ça:

 

 

DSC02250.jpg

 

 

Il y a une très nette amélioration, plus de croutes, ce qui signifie que je peux me maquiller et et enfin sortir de chez moi. Après 5 jours d'isolement, j'ai sérieusement envie de voir du monde.

 

Bon, il y a quand même un peu de boulot., et surtout je ne peux pas utiliser n'importe quoi et j'hésite un peu sur les produits à utiliser.

 

Je commence par les soins. Je mise tout sur l'hydratation et chosis des produits pour peaux sensibles et réactives, ma nouvelle peau étant très fragile.

 

J'applique d'abord le sérum hydratant Optiva de Boots, puis la crème Aqualia de Vichy ,ou la Xerialine de SVR, je ne sais pas encore laquelle conviendra mieux le matin.

 

 

DSC02204-copie-1.JPG

 

 

 

Ensuite, opération camoflage. je dois porter de l'écran total pendant 3 mois tous les jours, car  les rayons du soleil seraient fatal à la cactrisation. J'ai chosi Photoderm 50+ de Biderma, un écran total teinté, qui servira à unifier mon teint.

 

Sur les parties les plus rouges, j'appliquerai le Full Cover de Make Up Forever. C'est d'ailleurs un excellente opprotunité de tester ce produit et de voir s'il est vraiment à la hauteur de ses promesses.

 

Bon, j'y vais, j'ai une façade à ravler!

 

Je te dirai si j'ai réussi à tout planquer la semaine prochaine.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 08:30

Ce matin, quand je me suis réveillée, ma peau ressemblait à ça.

 

Je suis sensée reprendre le travail après demain mais à mon avis, j’ai été un peu optimiste et je vais devoir prolonger mes « vacances »  de quelques jours.

 

DSC02240.jpg

 

 

En remettant de la crème dans l’après midi, j’ai senti quelque chose de bizarre : je pelais !

 

Je me suis étalée une couche bien épaisse de cicaplaste pour la nuit et le lendemain matin, un miracle s’est produit :

 

DSC02248.JPG

 

 

 

Bon alors, ce n’est pas encore tout à fait ça, mais je pense qu’avec 24 heures de plus et un bon correcteur, je vais pouvoir reprendre une vie normale. Youhou !

 

A demain pour le prochain épisode.

Repost 0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 08:30

Voilà maintenant deux jours que j’ai fait ma première séance de laser, et je suis toujours dans la phase ou l’état de ma peau empire, tout comme mon moral d’ailleurs.

 

Il faut dire que rester à la maison sans voir personne n’aide pas, en même temps, je ne me vois pas sortir de chez moi pour l’instant. Dans quelques jours, je pourrais à nouveau me maquiller et camoufler les rougeurs, mais pour l’instant, il n’y a rien d’autre à faire que patienter et éviter les miroirs.

 

Ce matin, je me suis « forcée » à m’occuper un peu de moi. Ce n’est pas parce que je ne peux pas toucher à mon visage que je dois oublier le reste.

 

Je me suis donc laver les cheveux avec de bons produits, j’ai fait un soin, mis de l’huile etc. J’ai fait un gommage du corps et me suis tartinée de ma nouvelle crème hydratante qui sent super bon et dont je te parlerai prochainement.

 

DSC02236.JPG

 

 

Je me suis ensuite occupée de mes mains et de mes ongles.

 

Je ne me sens pas spécialement mieux et je suis toujours aussi moche, mais au moins, ça m’a occupé un moment et maintenant je suis toute douce et je sens bon.

 

Ah oui, j’aillais oublié la photo du jour :

 

DSC02235.jpg

 

A demain pour le prochain épisode.

Repost 0

Je suis aussi là:

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Annek sur Hellocoton

Tu Cherches Quelque Chose De Précis?

Pub!

120x90_logo_web.gif

pub

Archives

Contact:

Merci!

Rubriques