Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 08:30

Tu as peut-être déjà entendu parler de Dead Fleurette, cette (très) jeune Norvégienne accro à la sape qui a décidé  d’envoyer bouler toutes ses fringues et de repartir pratiquement à zéro pour se construire un dressing idéal. L’idée étant de n’avoir plus que des vêtements dont tu as vraiment besoin, qualitatifs, qui te vont (en terme de taille bien sûr mais aussi de style) et qui associés les uns aux autres, formeraient ta garde robe parfaite. Aucun vêtement superflu, (genre la veste super flashy que tu n’as portée qu’une seule fois, ou la robe qui t’irait trop bien si tu étais à Honolulu en after sur le bar de la plage, ou encore le super pantalon que tu as acheté en solde  l’année dernière – une super affaire - gentiment plié aujourd'hui encore dans ton placard avec son étiquette) n’est toléré. Dead Fleurette, qui pousse sa démarche minimaliste  à l’extrême,  arbore désormais un nouveau dressing de 35 pièces – sacs et chaussures compris.

 

Le concept a rapidement fait son chemin parmi les bloggeuses mode.  Marie la Chic Fille a également fait vœu d’ascétisme et  entamé une profonde, et forte intéressante, remise en question sur son addiction à la fringue et ses achats compulsifs. Coline, elle,  entame une démarche un plus soft mais s’interroge aussi sur sa consommation de mode et de nouveautés.

 

Si je trouve le projet Dead Fleurette complètement dingue et effrayant -  une telle volonté de contrôle et de rationalisation, surtout compte tenu de son jeune âge, rappelle inévitablement le mécanisme de l’anorexie – l’analyse de Marie me fait réfléchir autrement. En ce qui me concerne, mon problème ne réside pas dans ma consommation de fringues mais dans celles de produits cosmétiques. J’en ai des cartons entiers, et je continue à acheter. C’est complètement fou quand on y pense. Comme je l’expliquais dans ce billet, le pré achat m’excite mais dès lors que le produit est consommé, j’ai à nouveau besoin de nouveauté et de consommer toujours plus.

 

J’ai donc décidé de me mettre en mode cosmétique diet pour un moment et de ne plus rien acheter en terme de soins jusqu'à ce que j’ai utilisé tous les produits que j’ai déjà. Pour le maquillage, c’est un peu différent étant donné qu’un blush, par exemple,  peut durer plusieurs années, mais je vais également essayer de réduire de façon significative mes achats maquillage et de n’acheter que des produits qui remplacent ceux qui sont terminés, et de n’acheter aucune nouveauté qui n’est qu’en fait qu’une version un peu différente d’un produit que j’ai déjà.

 

DSC01867.JPG

 

Le but ultime de l’aventure, outre le côté plus psycho du projet consistant à réfléchir sur mon mode de consommation, est,d’une part d’aboutir à une gestion en flux tendu de mes produits cosmétiques – 0 stock, et d’autre part de déterminer une ou deux routines de soin parfait pour ma peau (matin et soir et selon les saisons). En effet, j’essaie tellement de produits et je mélange tellement de marques (même si je ne change pas de routine chaque semaine)  je ne suis pas sûre de faire les meilleurs choix en termes d’associations de produits, je me demande même si, finalement, certains actifs ne se neutralisent pas, ou seraient en fait contre productifs, à cause de mélanges inappropriés. Ce que j’aimerai réussir à faire, c’est utiliser pendant une longue période uniquement des produits de la même marque et de la même gamme idéalement, selon les besoins du moment de ma peau.

 

Je vais commencer par faire point sur tous les produits que j’ai déjà, et essayer de trouver des combinaisons adaptées, sans rien acheter de nouveau, utiliser mes produits de la meilleure façon possible, échantillons compris.

 

 

Je m’autorise cependant un écart (c’est dingue comme depuis le début, on retrouve le même champs lexical que celui du régime, ce qui n’a en fait  rien d’étonnant dès lors qu’on traite du compulsif) : les boxes auxquels je suis abonnée et que je continuerai à recevoir chaque mois. D’une part parce que la restriction totale ne peut conduire qu’à une frustration qui augmente les chances d’échec, d’autre part parce que les boxes ne contiennent que quelques produits soin que je j’essaierai d’intégrer au mieux dans mon programme, mais aussi du make up et des soins corps ou capillaire qui ne font pas partie de ce projet de rationalisation.

 

Je te tiens au jus bientôt.

Partager cet article

Repost 0
Published by AnneK - dans Blabla
commenter cet article

commentaires

Je suis aussi là:

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Annek sur Hellocoton

Tu Cherches Quelque Chose De Précis?

Pub!

120x90_logo_web.gif

pub

Archives

Contact:

Merci!

Rubriques