Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 08:30

Tu as sans doute déjà entendu parler de la Eight Hour Cream, la fameuse crème d’Elisabeth Arden qui servait à l’origine à protéger les sabots de ses chevaux contre les fendillements. Un jour, un petit garçon qui trainait par là s’est blessé au genou. On lui a appliqué cette crème et huit heures plus tard, il était guéri. Bref, ça c’est pour la petite histoire qui explique le nom de cette crème devenue culte.

 

 8heures.jpg

 

Si ce produit faisait l’unanimité quant à son efficacité, la question de son odeur, elle, partageait les avis : soit on aime soit on déteste. La fragrance de cette crème est en effet très particulière, à la fois d’herbes et de médicaments.

 

Depuis que je me suis fait laseriser la face, j’ai du changer mes habitudes en termes de soin car ma peau n’a plus les mêmes besoins, et surtout, elle a été hyper sensibilisée par les brulures.

 

Les premiers jours qui ont suivi le barbecue, j’ai carburé à la Cicaplast de La Roche Posay, mais une fois la cicatrisation avancée, j’avais besoin d’autre chose, pour hydrater ma peau en profondeur.

Quand j’ai repris le travail après quelques jours d’isolement, j’ai opté pour la crème Xeraline des Laboratoires SVR le matin, bien hydratante sans être grasse et qui fait une bonne base de maquillage, ou plutôt de camouflage dans mon cas.

 

Sauf qu’à partir du milieu de l’après midi, ma peau à commencé à tirer et au fil des heures qui passaient, je n’avais qu’une hâte : rentrer chez moi, me démaquiller et mettre une couche épaisse du produit le plus nourrissant du monde pour soulager mon inconfort. Pour le coup, j’ai réellement compris le sens propre l’expression « être mal dans sa peau ».

 

J’en ai essayé plusieurs, qui faisait l’affaire de façon plus ou moins durable, jusqu'à ce que  je pense à cette fameuse crème d’Elisabeth Arden, que j’avais en stock mais que j’avais laissé de côté, justement à cause de son odeur dont je n’étais pas fan.

 

J’ai bien  relu la notice pour vérifier qu’elle n’allait pas d’avantage irriter ma peau abimée :

 

 « Ce baume apaise les petites irritations de l'épiderme. Idéal dans tous les cas où la peau est irritée ou sensibilisée par le froid, le soleil et le vent. Il protège votre visage, vos lèvres et vos mains des gerçures et du dessèchement. Un soin unique et indispensable qui assouplit, répare, protège et soulage ».

 

Etant donné que je méfie quand même, je commence par une petite zone. En l’appliquant, je me rappelle des 4 particularités qui font que jusqu’ à présent, je n’étais pas fan de ce produit que j’avais laissé de côté pendant un  moment :


  • Sa couleur orangé, plutôt inhabituelle pour un hydratant visage
  • Sa texture très épaisse, qui nécessite d’être chauffer sur la peau pour qu’elle finisse par fondre et bien pénétrer dans l’épiderme
  • Son odeur forte d’apothicairerie qui saute au nez dès qu’on l’applique et qui reste
  • Son fini très gras, qui le rend impossible à utiliser en tant que crème de jour

 

 

DSC02255.JPG

 

 

Donc, à priori, ce baume n’a rien pour plaire.

 

Sauf qu’en quelques minutes, ma peau sèche qui me tiraillait, me démangeait, s’est s’apaisée. 

Le lendemain au réveil, ma peau était en bien meilleur état que la veille. Je n’avais plus de desquamation et la sensation d’inconfort des jours précédents avait disparu.

 

Du coup, je l’ai utilisé tous les soirs pendant une semaine, jusqu’ à ce que ma peau retrouve une apparence normale et que je puisse utiliser à nouveaux des produits plus light.

 

Alors cette, cette crème à plein de défauts et elle ne me conviendrait pas au quotidien, mais je t’assure que quand ton épiderme est en détresse, tu passes vite au delà de ses petit désagréments car c’est le produit le plus efficace que j’ai pu tester lorsque qu’aucune autre crème n’est assez nourrissante pour venir à bout des irritations cutanées intenses.

 

Ce qui est sûre, c’est que je vais acheter un tube autre  pour les jours qui suivent mes prochaines séances de laser. Je vais bien sûr prendre la nouvelle version sans parfum, mais très honnêtement, s’il n’y avait que la version originale, je la rachèterai quand même, car entre une crème qui pue et une peau qui fait mal, le choix est très vite fait.

Partager cet article

Repost 0
Published by AnneK - dans Revue
commenter cet article

commentaires

Je suis aussi là:

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Annek sur Hellocoton

Tu Cherches Quelque Chose De Précis?

Pub!

120x90_logo_web.gif

pub

Archives

Contact:

Merci!

Rubriques